Le coeur battant de nos mères

Le coeur battant de nos mères

Brit Bennett

Autrement

  • par (Libraire)
    7 avril 2020

    Libre et à sa place

    On la suit Nadia, avec avidité dans ce délicat passage de la vie d'enfant à celle d'adulte. L'étape est difficile, elle l'est d'autant plus quand on traverse ce qui sera au fondement de notre être pour les années à venir... Ce que l'on retient de cette jeune femme : l'envie d'y parvenir, d'accéder à celle qu'elle doit être, libre et à sa place.


  • par (Libraire)
    28 mai 2018

    Coup de coeur du Passage Culturel

    La vie de Nadia bascule l'été de ses 17 ans, lors duquel elle perd sa mère et avorte en cachette. Elle décide alors de s'éloigner de sa petite ville de Californie et de la communauté religieuse du Cénacle qui l'a vue grandir, et part à l'université. Lorsqu'elle revient, une dizaine d'années plus tard, elle doit faire face à son passé et ses anciennes blessures...
    L'auteur dépeint très bien ces petites villes américaines, dans lesquelles les communautés religieuses sont au centre de la vie sociale des habitants. Elle aborde l'avortement, le désir d'enfant, la complexité des sentiments amicaux ou amoureux avec beaucoup de justesse et de sensibilité. Un premier roman très réussi !


  • 4 décembre 2017

    Découverte Etrangère

    " Une des belles idées du roman est que l'histoire va être racontée par un choeur de membres féminins d'un certain âge, occupant un rôle assez similaire à celui que tient le choeur dans les tragédies antiques, conférant à cette histoire des relents de fatalité et de caprice du destin présent dans toute bonne tragédie que ce soit .
    Cette très belle histoire d'amour et d'amitié est écrite avec une plume élégante et intemporelle."


  • par (Libraire)
    29 novembre 2017

    Magnifique roman choral dans lequel les destins de Nadia, Luke et Aubrey (adolescents blessés par la vie) vont se croiser et diverger.
    Nadia, 17 ans, perd sa mère et tombe enceinte. Elle décide d'avorter et cet acte, qui dans la communauté noire et religieuse où elle vit, reste impardonnable aux yeux de tous. Ce secret la hantera et la définira toute sa vie.
    Raconté par les "Mères" de la communauté, avec une tendance aux jugements hâtifs, ce roman sensible et juste porte un regard bienveillant mais biaisé sur l'Amérique d'aujourd'hui.


  • par (Libraire)
    4 novembre 2017

    coup de coeur

    Superbe roman choral. On suit le parcours de Nadia, luke et Audrey, tous trois issus de la communauté noire et religieuse d'Oceanside en Californie.trois destins conditionnés par leur éducation. L 'histoire nous est racontée par le choeur des femmes du Cénacle.Elles observent les fidèles et tout le petit monde qui gravite autour de l'église .Les mères vont donc nous narrer le destin tragique de Nadia, 17 ans au moment du début du livre, dont la mère s'est suicidee de façon violente et inexplicable quelques mois plus tôt la laissant avec un père deboussolé, et qui va accidentellement tomber enceinte du fils du pasteur : Luke....Elle décidera d'avorter.


  • par (Libraire)
    4 novembre 2017

    coup de coeur


    Superbe roman choral. On suit le parcours de Nadia, luke et Audrey, tous trois issus de la communauté noire et religieuse d'Oceanside en Californie.trois destins conditionnés par leur éducation. L 'histoire nous est racontée par le choeur des femmes du Cénacle.Elles observent les fidèles et tout le petit monde qui gravite autour de l'église .Les mères vont donc nous narrer le destin tragique de Nadia, 17 ans au moment du début du livre, dont la mère s'est suicidee de façon violente et inexplicable quelques mois plus tôt la laissant avec un père deboussolé, et qui va accidentellement tomber enceinte du fils du pasteur : Luke....Elle décidera d'avorter.


  • par (Libraire)
    2 novembre 2017

    Attention : gros coup de coeur !

    Ce premier roman d'une jeune auteure de 27 ans frappe par sa maîtrise. On suit avec bonheur les trois personnages principaux (Nadia, Luke et Aubrey) sur une dizaine d'années. On partage leurs désirs et leurs secrets, tandis que la communauté dans laquelle ils vivent les imagine, non sans se priver de les juger...

    Laëtitia


  • 8 octobre 2017

    Rattrapée par le passé

    Si les Français estiment la plupart du temps que l’écriture ne s’apprend pas, les Américains, eux, suivent avec décontraction ateliers et cours universitaires pour devenir romanciers. Puis entrent en ligne de compte le talent, le don, un regard qui marqueront la différence entre un écrivain et un écrivaillon. Brit Bennett, diplômée de littérature de Stanford, appartient, sans l’ombre d’un doute à la première catégorie. Son roman, « Le cœur battant de nos mères », une trouvaille des éditions Autrement, a été unanimement célébré par la presse anglo-saxonne.

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • 5 septembre 2017

    Premier roman réussi...

    Nadia est belle et intelligente, elle va entrer à l'Université, elle a 17 ans et la vie s'ouvre à elle comme un cadeau... Sa mère se tire une balle dans la tête, Nadia est enceinte, Luke paie, mais se détourne. La vie est un drame. A travers cette histoire fort bien contée, avec tendresse et humour, c'est celle des femmes que je lis entre les lignes, celles des mères qui veulent éviter à leurs filles de rencontrer des salauds...
    « Mais, les filles n’écoutent pas leur mère, jamais. » Et pourtant, la grande leçon de ce roman (1er roman écrit par une jeune diplômée de littérature âgée de 27 ans et salué par la critique américaine) c’est justement qu’il faudrait s’inspirer des messages de nos mères pour ne pas faire les mêmes erreurs qu’elles.

    Le décor : la communauté noire et religieuse du sud de la Californie, trois personnages s’aiment, se déchirent, s’admirent, se détestent mais toujours se cherchent au détour d’un secret dévoilé en tout début de texte. Durant une dizaine d’années, nous suivons les sentiments et les errances de Nadia, Luke et Aubrey : Nadia a eu une brève relation avec Luke avant de devenir la meilleure amie d’Aubrey qui épousera quelques années plus tard Luke (qui ignore les liens qui unissaient Nadia et Luke). Enceinte, Nadia avait fait le choix de l’avortement et ce secret a changé le cours de sa vie, celle de Luke, puis d’Aubrey. Amour et amitié, où commence l’un, où finit l’autre ?
    Mais au-delà de cette situation tragique et vécue comme telle par nos trois personnages, mais également toute une communauté bien pensante, c’est le destin des filles et des femmes qui subissent depuis des générations le pouvoir des hommes, mais également l’hypocrisie de la société, sans réellement trouver de réponses à leurs questions. Luke est fils de pasteur mais ses parents paient pour l’avortement. Et tout autour de ce secret, plus ou moins bien gardé, chacun ira de son commentaire. Si l’histoire est contemporaine, on sent bien que de vieilles croyances sont toujours bien présentes. Se greffe également sur le texte, le sujet glaçant du racisme mais sans être réellement développé par l’auteur, peut-être volontairement n’est-il qu’effleuré ?
    Ce qui me touche tout particulièrement, c’est au final la solitude implacable de Nadia, belle et rebelle, mystérieuse, avocate reconnue qui multiplie les aventures amoureuses mais sera toujours en quête de comprendre pourquoi sa mère s’est suicidée et l’a abandonnée.


  • par (Libraire)
    27 août 2017

    Nadia, 17 ans, tombe enceinte de Luke. Elle avorte mais cet acte est inconcevable dans sa communauté noire et religieuse de Californie. Sa meilleure amie Audrey se mariera avec lui. Elle lui en voudra de lui avoir caché son avortement. Nadia quitte cette région..elle souffre trop de cette communauté intransigeante et obtuse et de son amie rancunière et insupportable. Roman très touchant sur l'amitié, sur les amours de jeunesse qui nous suivent toute notre vie, sur le tabou de l'avortement et sur la religion...on pense un peu à Ferrante, Adichie!


  • 24 août 2017

    Grandir seules

    A dix-sept ans, la belle et provocante Nadia découvre qu’elle est enceinte de Luke, son amant, fils du pasteur. Elle choisit d’avorter, portant seule sa décision, inenvisageable dans sa petite communauté noire et religieuse de Californie. Délaissée par Luke, elle se rapproche d’Aubrey, jeune fille singulière qui cherche à se faire intégrer par la communauté.
    Brit Bennett nous raconte trois destins qui convergent, divergent et se mêlent pendant dix ans dans l’Amérique d’Obama. Trois destins sur lesquels pèsent la dureté de notre monde, le poids du passé, les secrets familiaux comme autant de stigmates. Elle nous dit la difficulté à se construire en l’absence de référents fiables dans un société où la parole des adultes est souvent double et où il faut avancer et grandir malgré les douleurs, les blessures et le manque d’amour originel. Cette jeune auteur de vingt-sept ans, révélation littéraire aux Etats-Unis en 2016, porte dans ce premier roman un regard juste et grave sur notre époque.