Comment la France a tué ses villes

Comment la France a tué ses villes

Razemon, Olivier

Rue de l'échiquier

  • par (Libraire)
    24 février 2017

    Villes à l'agonie

    Alors que le constat de la crise urbaine produit son lot d’articles de presse sur des villes sinistrées où les commerces disparaissent, Olivier Razemon nous livre une analyse originale sous forme d’enquête.
    La dévitalisation des villes n’est pas un phénomène hexagonal et frappe de nombreux pays européens et l’Amérique du Nord. Elle concerne surtout les villes moyennes et petites. La France est quadrillée par la grande distribution qui dispose d’une force de frappe considérable. Des projets d’implantation permanents, une fuite en avant dans la démesure, un parc de surfaces commerciales qui croît plus vite que la consommation ! Les implantations de centres commerciaux en périphérie tuent les commerces de centre-ville et créent moins d’emplois qu’elles n’en détruisent. Et les villes dépérissent.
    A lire absolument pour comprendre un des problèmes les plus importants de l’aménagement du territoire.


  • par (Libraire)
    25 janvier 2017

    Une enquête sur la dévitalisation des villes moyennes

    A cause de la grande distribution et de la voiture individuelle, les villes se meurent : les commerces sont désertés et la population est paupérisée. Dans son nouveau livre, Olivier Razemon raconte comment on en est arrivé là et quoi faire pour redresser la barre. Car c’est une réalité que personne ne peut plus ignorer désormais : les villes moyennes françaises vont mal. Entre fermeture des commerces, départ des plus riches et élus locaux fatalistes, c’est un portrait de villes à l’agonie que dresse le journaliste.