Conseils de lecture

Play Boy
18,00
par (Libraire)
12 janvier 2020

Écrire sa réalité

L'auteure écrit le moment de sa vie où elle vient de quitter son mari et son fils. C'est une période de crise, de quête, d'affirmation de soi.
Elle raconte comment elle perçoit, elle sait les êtres autour : sa famille, ses collègues, ceux qu'elle défend ( elle est avocate ). Elle dit la bourgeoisie dont elle est issue, ses codes, la liberté que ça lui donne. Elle dit l'injustice fondamentale d'être pauvre, à laquelle elle échappera toujours.
Elle dit sa sexualité, son désir des femmes qu'elle assouvit enfin.
Elle dit le plaisir que c'est pour elle de jouir du corps des femmes, de les faire jouir aussi. Elle dit l'importance du désir plus que le plaisir. Elle dit aussi les échecs que cela peut être ses tentatives avec les femmes. Elle dit la difficulté d'aimer. Qu'est-ce que c'est qu'aimer ? Elle dit son égoïsme et par là même, offre à sortir des discours peut-être mensongers ou peu fouillés habituels quant au désir, à la sexualité, à l'amour dans ce qui est trop souvent idéalisé. Aimer ne change rien à rien. Il reste à vivre, c'est tout.
Après " Play boy ", l'auteure sort en ce mois de Janvier 2020, " Love me tender ".
Une écriture directe, percutante, sans fioritures ; à suivre parce qu'elle interpelle. Et c'est bon d'être interpellé.


L'OURS TRES TRES CALIN

Jee-Yeon Park

Elan vert

13,50
par (Libraire)
11 janvier 2020

Un parfum d'amitié et de chocolat chaud

Une histoire tendre et parfumée comme une tasse de chocolat chaud, où un ours très très câlin se fait plein d'amis. Voilà un ours que l'on aimerait avoir près de soi !


Vie de Gérard Fulmard
18,50
par (Libraire)
4 janvier 2020

Fiction politique géniale

Ce que ce livre est drôle !
Titre pertinent qui met en avant la vie de Gérard Fulmard, personnage d'une grande banalité qui s'inscrit de plus en plus en marginalité.
De fil en aiguille, de rencontres saugrenues en aventures abracadabrantes, on se dit que sa vie à Gérard Fulmard n'est pas si facile, que décidément, jamais, on ne lui fichera la paix.
Gérard Fulmard se retrouve embarqué dans une malencontreuse aventure, commandité à mener une mission incroyable après manipulation, par les membres d'un petit parti politique qui voudraient voir évoluer le parti autrement des événements funestes qui s'y passent.
C'est un ouvrage où tout d'abord on se demande où l'on va. Puis, on se surprend à rire, et ce assez souvent, percevant la farce absurde et géniale. L'auteur nous prend à parti(e). On se sent du déroulement, complice heureux d'être ainsi invité à lire.


Tant qu'il y aura des cèdres

Jarawan, Pierre

Héloïse d'Ormesson

par (Libraire)
4 janvier 2020

l'odeur des cèdres

Le père de Samir a disparu alors qu’il était un jeune adolescent. A l’âge adulte, il décide de partir au Liban pour tenter de le retrouver.
Les personnages des histoires que lui racontait son père quand il était enfant prendront corps au pays des cèdres.
Subtil voyage entre imaginaire et héritage


Urbex RDA, L'Allemagne de l'Est racontée par ses lieux abandonnés

L'Allemagne de l'Est racontée par ses lieux abandonnés

Albin Michel

par (Libraire)
3 janvier 2020

Réunification

Un voyage dans les ruines d'une Allemagne de l'Est où la réunification menée à grand train a démantelé tout le système social et économique en vigueur. L'économie de marché a mis fin au socialisme d'une manière brutale avec un effondrement de la production industrielle. Une exploration d'un passé révolu, de villes désertées aux immeubles vides, d'usines abandonnées. Certains sites sont en voie de démolition lorsque l'auteur les visite, d'autres recèlent encore des documents, des vestiges, des carcasses de Trabant. Passionnant témoignage historique.