Conseils de lecture

COMMENT LA FRANCE A TUE SES VILLES

Razemon Olivier

Rue de l'échiquier

9,00
par (Libraire)
6 décembre 2019

Villes à l'agonie

Alors que le constat de la crise urbaine produit son lot d’articles de presse sur des villes sinistrées où les commerces disparaissent, Olivier Razemon nous livre une analyse originale sous forme d’enquête.
La dévitalisation des villes n’est pas un phénomène hexagonal et frappe de nombreux pays européens et l’Amérique du Nord. Elle concerne surtout les villes moyennes et petites. La France est quadrillée par la grande distribution qui dispose d’une force de frappe considérable. Des projets d’implantation permanents, une fuite en avant dans la démesure, un parc de surfaces commerciales qui croît plus vite que la consommation ! Les implantations de centres commerciaux en périphérie tuent les commerces de centre-ville et créent moins d’emplois qu’elles n’en détruisent. Et les villes dépérissent.
A lire absolument pour comprendre un des problèmes les plus importants de l’aménagement du territoire.


Réussir la transition écologique / outils pour agir ensemble
25,00
par (Libraire)
2 décembre 2019

Urgence climatique

Un constat lucide sur la crise écologique et sociale qui envisage jusqu’à l’effondrement de nos sociétés basées sur une énergie fossile qui se raréfie et devient plus coûteuse à extraire.
Émerge alors la nécessité de la transition écologique, urgence absolue.
Et ce livre propose des tas de pistes pour agir ensemble au niveau des communes et des territoires. La transition personnelle que beaucoup vivent au quotidien dans leurs choix de manger bio, de limiter leurs déplacements, d’aller vers zéro déchet avec parfois un sentiment
d’impuissance, rencontre ici des champs d’action multiples !


LOUISE DES OMBRES

Yvan Michotte

Cargo Imaginair

19,00
par (Libraire)
2 décembre 2019

Polar en Normandie

Louise, avec l'aide d'un détective privé, part à la recherche de ce père qu'elle n'a pas connu.
Elle découvre un homme aux multiples facettes et nombreux secrets.
Dans l'agglomération du Havre, l'auteur nous fera croiser un commissaire louche, une riche famille active et secrète, une population locale muselée.


Les champs d'honneur
7,00
par (Libraire)
1 décembre 2019

Prose poétique

C'est une écriture rigoureuse qui se perçoit dentelle, d'une implacable finesse.
L'auteur plonge dans ses souvenirs d'enfance et nous dépeint les membres de sa famille comme des paysages.
Des souvenirs exhumés, il offre à percevoir les êtres et leurs singularités comme s'il prenait une photographie familiale des membres réunis au grand complet.
Il dit les êtres et décrit le temps dans lequel ils étaient inscrits, si bien qu'on parcourt les époques, bien loin du présent, qui en découle pourtant. Sa description de la mort de son oncle pendant la Grande guerre nous fait pénétrer le passé dans toute l'horreur qu'on ne savait imaginer.
Aussi, il donne à comprendre les membres de sa famille de l'incidence continue de cette guerre — le grand-père et son mutisme avéré associé pour toujours à sa 2 CV, la grand-mère, vaillante dans ce mariage arrangé, la tante, institutrice solitaire imprégnée de religisoté, le père trop tôt disparu et la mère dans sa solitude d'avoir perdu son mari —.
Tous sont auréolés à la fois de la tendresse et d'une forme d'impartialité qui habitent l'auteur.
Il les décrit et sculpte le plus finement possible leurs portraits, au point de nous les rendre beaux absolument.
Il imprime ainsi en nous d'eux, une douce mélancolie.
Cet auteur a l'art d'écrire, de décrire comme si on y était du récit, nous invitant à mieux voir.


Le Monde horizontal

Remaury, Bruno

José Corti

17,00
par (Libraire)
25 novembre 2019

L'être au sein du monde

C'est une déambulation dans le temps de l'humanité qui dit les êtres.
Du plus loin qu'est perçue, sue et étudiée l'humanité, de tout le chemin qu'elle a parcouru, un élément immuable, fondateur à être au monde, la caractérise : la peur.
La peur, tapie au fond des grottes, dans l'océan, dans la forêt, dans les étendues vastes ou dans le coeur des villes.
La peur qui immanquablement habite les êtres, est inhérente à la condition humaine même.
Ici, des destins connus ou inconnus, sont contés par l'auteur.
Et tous ces êtres qui ont fait et font l'histoire qu'elle soit petite ou " grande" se dévoilent à nous du regard de l'auteur.
L'auteur offre à percevoir, à saisir les êtres dans leur rapport au monde, qualifié de vertical au tous premiers temps des Dieux, vers celui horizontal, de la civilisation qui se déploie.
L'individu, au coeur de tout cela, n'est que détresse.
Cette détresse est constitutive du questionnement perpétuel à pouvoir seulement vivre à l'intérieur du monde, comme si chacun y était perdu, y cherchait sa place sans jamais la trouver vraiment.
C'est un livre déstabilisant, au récit fluide et de toute beauté, parfaitement articulé, qui pose le questionnement de la peur qui nous habite, moteur de notre être au monde, tellement vaste et effrayant.