Conseils de lecture

Baisers de collection
par (Libraire)
24 février 2021

Le limpide des hasards

Tosca est photographe. Elle vient de quitter Jean, auteur de polar. Elle embarque dans un avion en partance pour Catane. Il part sur les traces de sa jeunesse pour écrire sur les baisers de collection.
Voyages à travers la France, l'Italie, la République tchèque, l'Ecosse et la Suède.
Un roman polyphonique ou de merveilleux personnages vont croiser les destinées de Tosca et Jean.
Ecriture poétique, nombreuses références au monde de l'art, beaucoup de tendresse et d'amour.
A lire absolument !


LES COMMUNIANTS DE ROUEN

Gilles Delabie

13 Editions

9,50
par (Libraire)
23 février 2021

Macabre découverte

En 1956, à Rouen marquée par la guerre, une découverte macabre dans la cathédrale entraîne le commissaire Bouvier dans une enquête qui ne semble pas la bienvenue. A quelques semaines de la visite du président Coty, on découvre une ville meurtrie aux quartiers délabrés. Ses recherches auprès de la hiérarchie du clergé et la haute bourgeoisie locale dévoileront des événements tragiques que personne ne semble vouloir exhumer d’un passé trouble.


Capital et idéologie
29,90
par (Libraire)
21 février 2021

Etude planétaire

L’évêque Adalbéron de Laon est le premier à avoir illustré le chaos d’une société où l’ordre établi par la noblesse et le clergé serait bouleversé par une remise en cause qui verrait les évêques marcher derrière les charrues. Les lettrés étaient alors peu nombreux et l’éprouvante vie terrestre était somme toute supportable dans la perspective d’un royaume des cieux où s’épanouiraient les pauvres en esprit. La Révolution de 1789 si elle fit émerger le citoyen en lieu et place du sujet, sacralisa la propriété privée pour conduire à une concentration de richesses qui atteignit son paroxysme en 1914. Balzac dans ses romans mesurait fort bien les rentes qui assuraient le train de vie des plus riches. Il faut savoir que Paris était la ville où les inégalités étaient les plus criantes, on possédait des immeubles de rapport, on ne vendait pas d’appartements ! Les colonies ont aussi une part importante dans la puissance des nations occidentales surtout pour la France et la Grande Bretagne, et les États-Unis. L’abolition de l’esclavage indemnisa d’ailleurs les propriétaires, mais jamais les esclaves qui durent quelquefois continuer à travailler pour rembourser leurs dettes, en quelque sorte. L’exemple d’Haïti est le plus éloquent, Charles X imposa une contribution financière qui représentait environ trois années de PIB, cette dette avec les intérêts a été remboursée jusqu’en 1950. Les deux guerres mondiales, la naissance de l’état moderne et de la social-démocratie, au sens large du terme, ont fortement réduit les inégalités patrimoniales. Le livre regorge de graphiques qui mesurent la part des nantis et des plus défavorisés dans la répartition des patrimoines et des revenus. L’échec de la social-démocratie et l’effondrement de l’Union Soviétique ont laissé le champ libre à un capitalisme à nouveau orienté vers une concentration telle qu’elle existait au début du vingtième siècle. Ronald Reagan a fortement baissé les impôts en déclarant que l’état était le problème et non la solution. Il fut suivi par toutes les démocraties occidentales. Le paradoxe étant que la Suède qui possédait le système censitaire le plus inégalitaire du monde avait réussi une répartition des richesses inédite alors que la Russie, ancien pays communiste est devenu l’un des pays les plus inégalitaire. Nous constatons aujourd’hui les dégâts produits par cette idéologie néo-libérale et la destruction de la planète. Sur ce terreau il n’est pas exclu que le ventre d’où naquit la bête immonde, soit encore fécond. Ce que Piketty appelle le social-nativisme. Mais comme chaque époque et chaque pouvoir se doit de faire accepter l’ordre établi, le recours à la religion n’est plus de mise dans une société où l’éducation a fortement progressé. Sous le Second Empire l’analphabétisme régnait et il a fallu attendre la troisième République pour l’école obligatoire et plus récemment la massification de l’enseignement supérieur. Mais rassurons-nous le degré d’acceptation même s’il est de de plus en plus contesté repose sur l’économie, qui représenterait le soubassement de notre civilisation. Il est complété par la disparition des classes sociales où l’individu serait somme toute responsable de son propre sort . Ainsi les défavorisés et les malchanceux ont remplacé les damnés de la terre.


Kenya, saison 3, Amazonie - Tome 1 - Épisode 1
13,00
par (Libraire)
19 février 2021

Surprenant !

Cette histoire se passe en 1949. Kathy Austin est une espionne britannique.
Sa hiérarchie l'envoie en Amazonie, suite à une photo étrange qui circule laissant apparaître un extraterrestre évoluant au milieu d'indiens Yanomami.
Alors, s'installe le suspens.
Arrivée sur place, évidemment, rien n'est simple.
Une langue gouleyante, des personnages hauts en couleur, une intrigue posée, à la fois curieuse et amusante.
Quatre tomes sont à suivre après ce premier opus.


Titan Noir
12,50
par (Libraire)
19 février 2021

Qu'en est-il de la condition animale ?

C'est une histoire inspirée de faits réels.
Titan, orque mâle, est séparé de sa famille, dans des conditions effroyables, pour se retrouver dans un parc océanographique dans lequel il n'a pas suffisamment d'espace vital pour évoluer, où il est affamé afin qu'il fasse les tours qui vont distraire les familles qui viennent le contempler, où il est agressé par ses congénères du manque d'espace.
Il finit par attaquer deux dresseuses, mais c'est un mâle reproducteur, alors on l'envoie ailleurs après meurtre.
Deux voix narrent son épopée, l'une sombre, du point de vue de l'orque, faisant comprendre son cheminement, l'autre, source d’espérance, d'une dresseuse pas comme les autres, Elfie, toute jeune femme de dix-huit ans, de plus en plus consciente de la souffrance animale.
A découvrir, absolument.
A partir de 13 ans.