Conseils de lecture

D’Or et d’Oreillers
par (Libraire)
25 avril 2021

Conte fantastique

Lord Handerson cherche une épouse ! Pour cela, il conçoit un défi : chaque candidate devra passer une nuit seule dans une chambre où trône une dizaine de matelas.
Dans un décor victorien, Flore Vesco réalise un conte où le fantastique côtoie la magie. Une merveille !
A partir de 14 ans


Les sirènes du Pacifique
20,00
par (Libraire)
25 avril 2021

Plongée

Sur l'île de Toshijima (Japon), Yumi est une ama, pêcheuse en apnée d'ormeaux. Elle rencontre Ryo dont elle tombe amoureuse. Mais la Seconde Guerre mondiale éclate, Ryo est mobilisé.
Avec une écriture poétique, Cédric Morgan dresse un portrait du Japon avant et après la guerre et une héroïne indépendante et passionnée.


Le petit Soviet

Decouty, Eric

Liana Levi

19,00
par (Libraire)
25 avril 2021

Retour au village natal

Pour récupérer les documents concernant la succession de ses parents, Joseph Kruger doit retourner dans son village natal. Les habitants sont d'abord accueillants puis de plus en plus distants voire menaçants.
Une enquête historique qu'on ne lâche pas !


A la folie
19,00
par (Libraire)
22 avril 2021

À la folie

Pendant une année, Joy Sorman a passé des journées dans deux unités psychiatriques en France et ce livre en est le résultat.
C'est un récit d'observation qui donne à percevoir ce qu'est aujourd'hui le quotidien des malades, des soignants.
On lit les circonstances d'entrées, histoires, et soins proposés aux malades, arrivés là par nécessité, contre leur gré, pour les deux pavillons observés. En même temps, on saisit les conditions d'exercice de leurs fonctions des équipes soignantes.
Explosent à la lecture le manque criant de personnel, de moyens, l'importance de la chimie, l'informatisation/numérisation des soins qui entraînent une réduction plus grande encore de liberté pour les patients, du manque de disponibilité, du manque de temps à leur consacrer individuellement.
On lit la singularité de chaque personne qu'elle soit malade ou soignante. Cette singularité même qui demande des ajustements, du temps, qui crée soin de travailler ensemble dans un quotidien borné méticuleusement de régles de fonctionnement de plus en plus drastiques du manque de moyens.
On saisit que la folie ne rime pas uniquement et systématiquement avec maladie, qu'elle peut être posée comme telle du rejet par la société de ce qui l'empêche de fonctionner. On comprend aussi combien la société la crée de plus en plus.
Joy Sorman nous invite à sortir des idées toutes faites ou clichés concernant le sujet.
Elle ne fait que retranscrire ce qu'elle a perçu de sa présence auprès des êtres dans ces lieux, et c'est nous ouvrir grand aux questionnements.
Quelle est la fonction objective d'une institution psychiatrique ?
Que dit-elle dans ses choix et priorités, de la société dont nous sommes ?
Quelles alternatives proposées aux patients quand ils sortent de l'enfermement psychiatrique ?
Quels relais pour continuer d'accompagner ceux qui ne peuvent être guéris mais ne peuvent rester enfermés, qui nécessitent toujours soins ?


Dans le jardin de l'ogre
7,50
par (Libraire)
19 avril 2021

Dans le jardin de l'ogre

Adèle est journaliste, épouse d'un médecin, mère d'un petit Lucien, comme autant de tentatives à vivre dans une normalité supposée.
Mais rien ne parvient durablement à la détourner de l'addiction sexuelle dont elle est et se sait victime, qui semble la définir.
On lit sa solitude, le précipice au bord duquel elle revient toujours, le vide intérieur qu'elle ne comble jamais, les situations extrêmes qu'elle rencontre et provoque.
On lit, et c'est comme regarder ce qui s'enchaîne, sans même pouvoir imaginer quelque cause ou solution à ce qui arrive. On se sent totalement décontenancé.
On perçoit que Leïla Slimani donne à voir l'autre, totalement autre, étrange et incompréhensible à soi. De cette distance même, se crée pourtant un sentiment de profonde empathie, de par la souffrance extrême qui jaillit de partout.
Elle invite à totalement percevoir l'autre, sans pouvoir le rejoindre jamais, à accepter cela.
Un livre qui laisse perplexe. Un roman réussi, même s'il, ou peut-être parce qu'il laisse perdurer une sensation de malaise.