L'intemporalité perdue et autres nouvelles
EAN13
9782221251751
ISBN
978-2-221-25175-1
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Collection
Pavillons poche
Nombre de pages
192
Dimensions
18 x 12 x 1 cm
Poids
170 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'intemporalité perdue et autres nouvelles

De

Traduit par

Robert Laffont

Pavillons poche

Offres

" Habités par des personnages imparfaits, [ces récits] ont tous en commun une certaine vision de la féminité, du désir, des fantasmes, et s'affranchissent d'une réalité souvent décevante. " Vogue.
" Mais comment fait-on alors si la chose existe et qu'on a besoin d'un mot pour la nommer ?– On n'en parle pas, répondit-il. Ou bien on en invente un nouveau. "Cet étrange dialogue résume à lui seul l'oeuvre d'Anaïs Nin. Comment raconter le désir – désir sexuel, appétit pour la vie, pour l'art, désir de décrire ce qui n'existe pas tant que ça n'a pas été couché sur le papier – d'une femme mariée, apprentie écrivaine au début du siècle dernier ?C'est à ce projet que l'auteure s'attelle dans ces seize nouvelles. La plupart ont été écrites entre 1929 et 1931. Anaïs Nin vit alors à Paris avec son banquier-poète de mari, Hugh Guiler, qui la choie et lui offre une vie aisée. Elle n'a pas encore rencontré Henry Miller (ce sera chose faite en 1932), elle n'est qu'une jeune femme, la vingtaine, qui tient assidûment un journal intime – journal qui lui fera atteindre bien plus tard la gloire qu'elle attendait.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Anaïs Nin
Plus d'informations sur Agnès Desarthe