Nono -.

Le chant des revenants
par (Libraire)
26 avril 2020

Mémoire afro-américaine et réalisme magique

Jojo a treize ans. Sa mère, Leonie ne s'est jamais occupé de lui, elle n'a pas l'instinct maternel laissant son éducation à ses parents.
Mais le jour de la sortie de son compagnon de prison, elle décide d'amener ses enfants dans un road-trip traversant le Mississippi.
Un roman puissant reprenant l'histoire d'une famille pour revenir sur un siècle d'histoire des Noirs-Américains, une histoire pleine de souffrances entre lynchage, pendaison des Noirs mais un roman également empreint de réalisme magique à l'instar de Toni Morrison, un enfant doué pour entendre la voix des animaux et pour voir les personnes décédées, un enfant réconciliant avec ce passé douloureux.

1, Batman, La cour des hiboux

1

Snyder, Scott / Capullo, Greg / Plascencia, Fco / Glapion, Jonathan / Wicky, Jérôme

Urban comics

15,50
par (Libraire)
26 avril 2020

Légende urbaine

Batman est persuadé de connaître parfaitement Gotham, "sa" ville. Jusqu'au jour où la chauve-souris (Bat) est chassé par son prédateur naturel : un hibou (Owl).
Entre légende urbaine et secrets familiaux, Scott Snyder et Greg Capullo nous emportent dans une ville sombre et angoissante avec un Batman plus humain, en proie aux doutes et à la peur.

Numbers

Viallet

22,50
par (Libraire)
18 avril 2020

Ange perdu

Un ancien gigolo revient à Los Angeles après trois ans d'absence. La ville a changé, les lieux où il faisait son tapin ont disparu "débarrasser la plage des indésirables".
Un document sur l'homosexualité dans les années 60 où l'homosexualité était dans la clandestinité : des ombres dans les cinémas, des rondes dans les parcs. Un roman cru où la sexualité suinte les pages.
Mais c'est également un roman poétique sur un homme obsédé par son apparence, cherchant à être désiré au point de calculer ses conquêtes d'où le titre "Numbers", lutte contre le temps et la mort.

Devouchki

Remizov, Viktor

10-18

8,80
par (Libraire)
18 avril 2020

Une Russie à deux vitesses

Katia et Nastia, deux cousines arrivent à Moscou, elles viennent du fin fond de la Sibérie, près du lac Baïkal. Deux filles aux caractères et aux tempéraments différents, Katia est intelligence, belle et rêveuse, Nastia est vulgaire, fourbe et intrigueuse.
Remizov décrit l'écart entre campagne où la solidarité règne malgré la misère et la capitale où la corruption et l'argent sont maîtres, où les Moscovites méprisent les émigrés venant d'anciennes Républiques de l'URSS : Azéri, Tadjiki, Kirghizi...
Un beau roman russe contemporain.

Le Livre des départs
par (Libraire)
18 avril 2020

Errance d'un migrant

Récit d'errance d'un migrant en France, Velibor Colic ajoute une touche de fantaisiste lorsqu'il parle des institutions, des administrations.
C'est un récit bouleversant quand l'auteur raconte sa culpabilité de survivant de la guerre de Bosnie-Herzégovine.
Un hommage à la langue française et aux auteurs qui ont pu le sauver.
"Je suis un migrant, un chien mille fois blessé qui sait explorer une ville."