La lectrice disparue, Roman

Sígríður Hagalín Björnsdóttir

Gaïa

  • 12 octobre 2021

    Brillant

    Edda, née hyperlexique, s'enfuie sans crier gare, laissant derrière elle sa famille et son pays. Suite à l'appel de leurs mères alarmées, son frère Einar se lance à sa recherche, et tente de comprendre cet acte. Cette œuvre traite une profonde quête philosophique sur une des disciplines les plus fondamentales de notre société : l'écriture. De plus, elle dresse le portrait époustouflant d'un amour adelphique.


  • par (Libraire)
    27 mars 2021

    La Lectrice disparue

    Ouvrage totalement surprenant
    Edda, jeune femme islandaise s'enfuit de chez elle quelques jours après la naissance de son fils.
    Einar, son frère, est celui qui la connait le mieux. Il part donc à sa recherche aux Etats-Unis, après que la police découvre qu'elle s'est rendue à New York.
    Einar et Edda sont deux êtres atypiques qui ont été très proches et soudés durant l'enfance. Cette complicité va aider Einar dans sa quête parce que Edda a semè des indices que lui seul peut trouver.
    Qu'est-ce qui a provoqué le départ d'Edda ?
    En quoi, la lecture, si difficile pour Einar, dyslexique, alors que si influente voire envahissante dans la vie d'Edda, hyperlexique, se trouve au cœur du mystère ?
    C'est un ouvrage dense, dans lequel de multiples sujets au cœur de l'actualité sont abordés avec finesse, réflexion et profondeur.
    N'est présenté là que le fil conducteur du roman.
    La construction de l'ouvrage, la complexité des personnages principaux et secondaires, les sujets de l'écriture et donc de la lecture aujourd'hui questionnés, font de ce roman un ouvrage qui reste à l'esprit bien après la dernière page lue.
    Troublant.