Librairie L'Ecritoire -.

3 octobre 2021

Celui que l'on croit

1964. Les Trente Glorieuses. Une France en plein développement économique. Et quelques lézardes déjà sur la façade. Tout n'est pas aussi aussi pailleté d'or et de lumière que l'on voudrait le croire aujourd'hui.
1964. L'affaire de l'Etrangleur, un faits divers sordide, agite la France d'avant les réseaux sociaux. Un petit garçon, Luc, a été étranglé et un homme revendique le crime.
1964. Les monstres sont parmi nous, mais nous ne le savons pas encore.
Philippe Jaenada, le romancier fou du Cluedo, mène l'enquête. A fond, comme à l'accoutumée. Et raconte sa vie, souligne quelques faits très troublants sur l'affaire, donne son avis. Bref construit un roman-fleuve que le lecteur ne quitte pas avant de l'avoir terminé.

9 mars 2021

WAOU

Bienvenue à bord d’un livre qui va vous emmener pour un long voyage.
Ailleurs, dans un univers hors du temps, un manoir victorien perdu au cœur d’une forêt, où rien n’a bougé depuis si longtemps.
Ailleurs, avec des personnages hors du temps, dont on ne sait plus s’ils existent vraiment, s’ils sont des projections, le reflet d’un cauchemar.
Ailleurs, dans un temps… hors du temps, où les jours se comptent différemment. Où chaque heure est un défi.
Ailleurs et pourtant ici, maintenant, ou peut-être demain, avec des personnages dont la psychologie est aussi juste que fouillée.
Ailleurs, mais avec quel bonheur !

Éditions de L'Olivier

19,00
2 mars 2021

Là-haut sur la montagne...

Catherine Burgod est assassinée de 28 coups de couteaux le matin du 19 décembre 2008 dans le bureau de poste de Montréal-la-Cluse (01), où elle travaillait. Florence Aubenas, journaliste, grand reporter au Monde, retrouve, rencontre la plupart des protagonistes de cette affaire ( elle a enquêté pendant sept ans). Elle raconte.
Elle raconte un enfant perdu. Un ancien futur « espoir » du cinéma disparu. Des copains paumés.
Elle raconte un monde oublié. Une campagne, un village qui survit comme il peut. Elle met en place le contexte, évoque le drame avec justesse, mais sans mélo.
La journaliste qu’elle est jusqu'au bout de la plume (du clavier ?) écrit un roman policier, en s’appliquant à ne pas tordre la vérité. A dire sans imposer ses marques, ses préférences. A faire vivre sans ses références à elle. Observation minutieuse d’un microcosme qu’elle évoque pour rien que pour nous, lecteurs. Que l'on reconnaît.
Troublant.

10 janvier 2021

Regarde-les, mon âme...

Jean Teulé, on ne présente plus. C’est le copain d’à-côté, l’animateur de la bande, celui qui sait raconter des histoires. Un style chaleureux, qui se coule dans le moule de celui qu’il raconte, et ne se permet quelques écarts que s’il commente l’action… autant dire que ce livre est aisé à lire.
Jean Teulé raconte la vie – et le caractère exécrable – d’un des plus grands poètes français. En franchement… on a envie de le "baffer", Baudelaire, par moments. Teulé semble partager ce sentiment : il est fasciné par le poète, mais il n’aime pas l’homme. C’est une nouveauté : Jean Teulé, jusque-là, paraissait ne conter que des gens aimables. Baudelaire casse tous les codes. Sa vie est un roman… Ce livre en est un, aussi !

Flammarion

20,00
10 janvier 2021

Le tourbillon de la vie

Une vieille photo en noir et blanc. Trois frères et sœur qui jouent ensemble… La vie passe par là mais ils continuent à discuter, se disputer, vivre, rire, pleurer ensemble. Un maelström d’émotions, de souvenirs, de rencontres, d’angoisses, de deuils, d’éclats de rire, de petits bonheurs et de grandes douleurs. Il n’est pas toujours simple d’être juif et de visiter Auschwitz et Birkenau.
Yasmina Reza met en scène ce tourbillon avec l’allant qu’on lui connaît.
Et on sort de ce roman un peu… ébouriffé.